KAPERLI, UNE ENTREPRISE LIBRE IMPLANTÉE A ROVALTAIN

juin 19, 2017

Portrait

Kaperli, implantée depuis septembre 2015 à Rovaltain, accompagne les formateurs et managers à communiquer différemment par l’expérience. Au travers de box originales et participatives, nommées Sésame, Kaperli fait grandir collectivement les collaborateurs en entreprise ; par le jeu, le questionnement et la gourmandise partagée !

 

COMMENT EST NÉ VOTRE PROJET DE CREATION D’ENTREPRISE ?

C’est une rencontre, un déclic, entre l’adulte sérieuse que je suis devenue et la petite fille pétillante que j’étais. Tout a commencé dans mon ancienne entreprise. J’étais dans un grand groupe et on m’a demandé de m’occuper de la formation. Je me suis beaucoup interrogée. J’ai eu une éducation Steiner, ouverte et participative. Il était alors logique pour moi de former sans forcément imaginer un cadre académique et rationnel. Comment cadrer avec ce public sérieux et professionnel ? Comment apprendre en faisant et en expérimentant librement ? Cette reflexion m’a mené vers l’entreprenariat.

 

POURQUOI AVOIR CHOISI ROVALTAIN ?

Choisir où localiser mon bureau pour lancer l'activité a été assez facile, la pépinière de Rovaltain était une évidence à plusieurs titres : pour desservir un marché national, la proximité de la gare TGV était stratégique. De plus j'avais rencontré des entrepreneurs hébergés sur le site et leur partage d'expérience m'avait réconforté dans ce choix. C’était une évidence de revenir ici pour profiter, comme eux, de cet écosystème stimulant. Ma rencontre avec Maria, la responsable de la pépinière, m'a permis de confirmer définitivement ce choix qui, avec du recul, a vraiment été déterminant dans ma réussite actuelle.

 

ENFIN, QUEL CONSEIL DONNERIEZ-VOUS A QUELQU’UN QUI VOUDRAIT CREER SON ENTREPRISE ?

En premier, s’entourer de professionnels, CCI, incubateurs, tiers lieux… ne pas rester seul.

En deuxième, partir de choses concrètes. Il faut se poser les bonnes questions pour assurer le quotidien sans trop de stress. De combien ai-je besoin au minimum par mois pour vivre ? Pendant combien de temps puis-je tenir financièrement si rien ne rentre ? Et quelle est la date butoir pour mener le projet à bien ou passer à autre chose ?

En troisième, se confronter au marché ! Le plus tôt et le plus vite possible ! Faire du Lean Start Up et surtout savoir écouter et intégrer les retours clients.

Aurore Thepaut
Pépinière de Rovaltain

    Articles liés